Luigi Molinari

Louis Molinari

Louis Molinari sculpteur

C'est notre devoir de Mémoire à rendre à nos aïeux, ces immigrés italiens:
Notre projet "C'era una volta l'Italia"
 
suivez le sur 

  • Facebook

L’immigration Italienne vers la France a connu son apogée du milieu du 19ème siècle jusqu’en 1960.

On estime qu'aujourd’hui la France compte environ 5 millions de descendants de migrants italiens soit environ 7 à 8 % de la population française.

Ils étaient nos parents, nos grands-parents ou tout simplement nos aïeux.

Ils se sont déracinés pour offrir un meilleur avenir à leur descendance, nous, les figli e figlie.

Aujourd’hui est arrivé le temps d’honorer leur mémoire car nous sommes la dernière génération qui pourra témoigner de leurs sacrifices.

C’est l’objet du Monument National conçu par le sculpteur Louis Molinari, à l'initiative et avec l'appui des descendants d'italiens, de la municipalité de Nogent-sur-Marne, le soutien de la Consule Générale d'Italie Irene Castagnoli, d'Emilia Gatto, ambassadrice d'Italie au Niger et marraine du projet, de l'ambassade d'Italie et des associations partenaires (et celles qui nous rejoindront).

Monument  (2).jpeg

Visuel 3D par COMAND3D de Chennevieres   conception: Philippe Condé

Monument aerien (2).jpeg
Photos non contractuelles, evolution possible en fonction des fournisseurs finaux

Nous avons souhaité une représentation symbolique de cette immigration qui a planté ses racines en France ainsi que sa culture. Louis Molinari, sculpteur a donc imaginé pour nous cette œuvre que nous vous présentons aujourd'hui sous sa forme finale (les matériaux, la disposition peuvent encore évoluer en fonction des contraintes de la ville de Nogent sur Marne ou des conseils des services techniques). Remercions Louis Molinari pour son investissement  à titre gracieux depuis le début de ce projet.

 

Ce monument aura pour fonction première d’illustrer les liens qui n’ont cessé de se renforcer entre la France et l’Italie au cours des siècles.

 

La colonne centrale portera l’homme de Vitruve de Leonard de Vinci qui invité par François 1er a introduit l’art italien et la culture symbolisant la Renaissance. Elle sera en marbre italien.

 

Renaissance pour ceux qui ont quitté leur pays fuyant la misère, et ou le fascisme vers d’autres terres pour renaitre à la vie.

La base du monument sera constituée par trois gradins dont le développé sera communément appelé « le pas de la Reine ». Elle sera tracée très exactement suivant « la quadrature du cercle ».

 

La première marche représente le départ de l’Italie.

 

La deuxième marche tout le parcours et les difficultés à surmonter en arrivant en France.

 

La dernière marche permet d’arriver sur la plateforme qui symbolisera le territoire français et sera donc en granit français. C’est l’installation souvent dans des conditions difficiles.

 

Sur cette terre de France, ils ont posé les fondations d’une nouvelle vie, ils ont créé de nouvelles racines qui se sont étendues.

 

De ces racines sont nés les arbres. Ils représentent la vie qu’ils se sont construite en France, leur évolution, leur ascension sociale, les familles qu’ils ont fondées avec des compatriotes ou avec des français.

 

Les feuilles qui les orneront représentent leurs enfants, petits enfants… arrières petits enfants. La descendance qui aujourd’hui leur rend hommage.

 

Les arbres seront en acier corten et les feuilles en inox. Elles pourront être gravées aux noms des aïeux des contributeurs financiers  (selon certaines conditions et dans la limite des places disponibles). Tous les contributeurs seront inscrits sur un registre électronique consultable.

 

Ils seront placés aux 4 coins cardinaux et illumineront cet espace de bonheur, de paix et de compréhension réciproque.

 

 

Pour faire ce monument nous lançons un appel national à participer à sa création.

 

 

Le périmètre du  contrefort de la dernière marche pourra être décoré des noms et de la distance de toutes les grandes capitales du monde ayant accueilli des italiens.

 

 

 Le  chapiteau de la colonne centrale pourra porter entre autre, le nom du monument « C’era una volta l’Italia ».

 

Certaines phrases emblématiques de nos deux pays pourront être choisies par notre Comité et gravées sur les frontons de la colonne après décision de notre Comité Directeur.

 

Quatre grandes vasques en forme de mains offrant des fleurs seront prévues et installées sur la périphérie de la plate-forme. Elles pourront représenter  les couleurs nationales de nos deux pays, particulièrement durant certaines commémorations.

 

Pour la mise en valeur des matériaux nobles du monument (acier et marbre), un éclairage sera installé sur le site.

Vous voulez faire entrer votre nom dans l'histoire des italiens en France

Article paru sur le journal La Liberta le 2 aout 2021

2021 08 02 Article Monument Libertà.png
logo maisonneuve.jpg
FBI.png
Logo_Briand_Menuiserie_x200.jpg
IMC.png
TradiArt.png

Nous avons besoin de votre participation